Fabrication d'une raquette de tennis

INTRODUCTION

Bonjour, je m'appelle Meïssa Cissé, j'ai 14 ans et je suis à l'école Steiner depuis la 6ème classe. Pour mon projet de 9ème classe, j'ai choisi de faire une raquette de tennis. Le tennis est un sport qui me passionne, c'est un sport qui m'épanouit et qui m'intéresse énormément. Pour mon projet, mon tuteur « Jean Velas » m'a proposé son aide pour réussir à fabriquer ma raquette de tennis.

HISTOIRE DU TENNIS

L'origine du tennis, vient du jeu de paume qui date du XIX ème siècle, la personne qui a inventé le tennis moderne s'appelle Walter Clopton Wingfield.

RÈGLES DU JEU DE PAUME

Deux joueurs, séparés par un filet, se renvoient une balle à l’aide d’une raquette dans une zone délimitée. Le joueur qui manque son renvoi ou qui laisse deux rebonds à la balle avant de taper donne le point à son adversaire. Le jeu de paume est un sport pratiqué depuis plusieurs millénaires, initialement joué à mains nues ou gantées de cuir.

ÉTAPES DE CRÉATION

PROTOTYPE N°1

J'ai commencé à faire mon prototype de la raquette de tennis.

Nous avons pris du OSB "bois".

Après avoir fixé l'établi, nous avons posé ma planche de bois, et j'ai commencé à faire les contours de ma raquette de tennis.

Après avoir fait les contours, j'ai découpé le contour à la scie sauteuse.

Une fois ma raquette découpée, j'ai poncé le tout pour avoir une surface lisse et sans échardes.

Après avoir bien poncé, j'ai commencé à délimiter la moitié de ma raquette pour pouvoir percer au bon endroit.

Une fois mes points tracés tous les 1cm, j'ai percé pour préparer le cordage.

J'ai ensuite choisi plusieurs fils, mais j'ai dû m’arrêter car il y a eu un incident.

OBSERVATION

Le bois a commencé à se déchirer car j'ai pris du "OSB".

Ce bois n'est pas du tout fait pour ce genre de réalisation. J'ai tout de même essayé de faire les trous jusqu'au bout.

Quand j'ai voulu faire le cordage, mon fil n'arrêtait pas de se glisser à travers les fissures.

Aussi les fils étaient trop courts et pas assez tendus!

MODIFICATION

Quand je ferai mon second prototype, je saurai qu'il ne faudra pas prendre du OSB.

Je choisirai également un foret plus fin pour me faciliter le perçage, et je ne ferai pas mon cordage avec plusieurs fils.

Je corderai avec un seul grand fil.

PROTOTYPE N°2

Pour la réalisation du prototype N°2, j'ai changé de bois, j'ai pris du "panneau 3 plis".

Le panneau 3 plis, est un bois très solide. On l'utilise le plus généralement pour la fabrication de meubles. Sur le bois, j'ai fait les contours de ma raquette, puis j'ai découpé le contour à la scie sauteuse.

Une fois l'étape précédente terminée, j'ai pris du SCOTCH de PLOMBIER que j'ai fixé tout autour de ma raquette pour pouvoir faire les pré-perçages au crayon de papier. Ensuite, j'ai bloqué ma raquette sur l'établi avec un serre-joint pour qu'elle ne puisse plus bouger lors du perçage. J'ai commencé le perçage, mais j'ai dû m'arrêter rapidement puisque je me suis rendu compte que les trous n'étaient pas aux bons endroits.

OBSERVATIONS

Le bois est parfait, il ne se fissure plus. Cependant le perçage reste un échec. J'ai fait les trous parallèlement à chacun, or, ils doivent être décalés.

MODIFICATIONS

Dans le prochain prototype, je ne percerai pas les trous à la même hauteur, et à la même distance. Je ferai des repères avec des feutres de couleur.(rouge on perce à la diagonale, et noir je perce droit)

PROTOTYPE N°3

Pour le prototype N°3, la première étape, a été de faire les contours de la raquette de tennis sur du bois.

Une fois la raquette tracée, nous avons pris des mesures avec une règle pour que les trous soient placés avec précision. Jean m'a aidé à percer, et pour que le perçage soit juste, nous avons fait des repères avec des points de couleur. Quand j'eus terminé de percer les trous, Jean m'a expliqué comment faire, et après avoir bien compris le fonctionnement du cordage, j'ai fait l'autre moitié à la maison.

OBSERVATION

C'est le premier prototype où j'arrive à l'étape du cordage sans échec. Les trous sont au bon endroit et le cordage bien tendu.

MODIFICATIONS

Je prendrai un foret encore plus fin, pour que le perçage soit beaucoup plus minutieux.

RÉALISATION

Pour ma raquette finale, nous avons pris le même bois que pour le prototype précédent, mais en beaucoup plus résistant. La 1ère étape a été de faire la découpe de la raquette dans le bois avec la scie sauteuse. On a ensuite délimité des points de couleurs sur la raquette pour avoir la précision exacte du perçage. Pour le perçage, j'ai pris un foret de 2,5mm qui est spécialement conçu pour le bois.

Nous avons utilisé un pistolet de peinture à air comprimé, dans lequel l'air est comprimé par le compresseur.

J'ai eu l'idée de peindre ma raquette en noir, et faire des traits larges en rouge qui coupent la raquette. Dès que la peinture fut sèche, nous avons enfin pu commencer le cordage avec une cordeuse à tension. Grâce à cette machine, le cordage est très bien tendu. Une fois la peinture et le cordage réalisés, nous avons terminé par installer le grip sur le manche de la raquette de tennis.

OUTILS UTILISÉS

REMERCIEMENTS

Je remercie mon tuteur Jean Velas de m'avoir accompagnée durant ce projet.

Il m'a beaucoup aidée, j'ai passé de super moments avec lui.

Merci également à mes tuteurs, Mr Vidal et Mme Holder, de m’avoir poussée à aller plus loin.

Merci aussi à ma mère de m'avoir accompagnée pour mon cahier de projet et à mon beau-père de s'être chargé des impressions photos.

Projet précédent Accueil Projet suivant