La poterie

Présentation

Bonjour, je m'appelle Zoé Thiersdebar, j'ai 15 ans, je suis à l'école Steiner depuis la fin de la 1ère classe, pour mon projet de 9ème, j'ai décidé de faire de la poterie.

Comment est né ce projet ?

Je me rappelle étant plus jeune de mes sorties de petite classe. Et puis je me suis souvenue de Emilie Kissel une céramiste qui a son atelier à la fabrique, elle partage son atelier avec une femme nommée Lucile. Pourquoi de la poterie,? Parce qu'Émilie était venue avec des personnes mal-voyantes, nous avions fait des pots et j'étais tellement fière de rentrer chez moi avec mon petit bol, donc j'ai pris rendez-vous avec elle.

Étapes de réalisation de mes pièces

1. Façonnage des pièces

Il faut savoir que le potier utilise principalement ses mains bien qu'il puisse s'aider de quelques objets. J'ai utilisé de la terre grès, une terre qui se cuit à haute température (environ 1200°C) pour une plus grande dureté. Pour façonner mes pièces, nous avons choisi la technique du colombin. J'ai donc travaillé la terre pour former des colombins que j'ai ensuite assemblés. Au fur et à mesure, la forme montait sur un disque de terre.

2. Décoration

La décoration consiste à gratter les imperfections sur de la terre séchée à l’aide d'une plume. Pour ajouter de la couleur sur les pièces, on peut mettre des engobes. L'engobe est de l'argile avec du colorant et des oxydes métalliques. Une fois la décoration terminée, l'objet est achevé.

3. Cuisson

La cuisson « biscuit » se fait à 980°C entre 10 à 12 heures suivant la charge. Quand on pratique cette cuisson, notre poterie est moins fragile, mais reste poreuse. La cuisson d’émail se fait après la pose de l'émail. L'émail est une couche de poudre diluée avec de l'eau qui permet de rendre l'objet imperméable. La cuisson d'émail se fait à 1280°C. L'argile n'est plus poreuse, on peut donc mettre des liquides.

Techniques de fabrication

Dans la poterie, il y a de nombreuses techniques :

1. Le pinçage

Il y a énormément de potiers qui utilisent cette technique. Pour ça, il faut tout simplement nos mains. Il ne faut pas d'outils particuliers. Cette technique permet de réaliser des poteries très variées, de la vaisselle (des bols, des tasses, des vases) ou des pièces sculpturales. Par exemple pour un bol, il suffit de partir d'une sphère, qu'on perce au centre avec le pouce, puis on pince les parois petit à petit pour donner la forme de la pièce.

2. Le colombin

Il s'agit d'une technique de façonnage pour monter des grands objets. On travaille la terre, puis on forme une petite boule qu'on roule délicatement avec la paume de main.

3. L'estampage ou le pressage

Ce sont des objets façonnés par pressage dans un moule. On garnit le moule d'argile en écrasant la pâte avec les pouces. Il faut bien appuyer pour enlever les bulles d'air qui peuvent faire exploser la pièce à la cuisson.

4. Tour à pied

Cette invention permet d'avoir des objets parfaitement ronds. Grâce au tour à pied les vases ou d'autres objets sont réguliers.

5. La tournette

C'est un plateau tournant sur lequel on pose les pièces qu'on fait tourner sur son axe. Ce n'est pas comme le tour électrique, car on le fait tourner à l'aide des mains.

6. La plaque

Il est recommandé, pour des grandes pièces, de prendre de l'argile neuve et non recyclée. En effet, il est compliqué d'enlever les bulles d'air qu'il y a sans éclater. Il faut laisser sécher la plaque. Elle doit être suffisamment rigide pour la mettre en forme mais encore humide. Pour une plaque encore plus ferme, pour une consistance géométrique, il faut faire sécher entre deux bouts de bois avec pression.